Pour améliorer votre expérience et analyser la navigation sur notre site, nous utilisons des cookies. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. En savoir plus >

La Fiancée du Panda - Petit glossaire de la robe de mariée

Petit glossaire de la robe de mariée

L'indispensable sur la robe de mariée

Dupion de soie, crêpe, guipure... Avec vos premiers essayages de robe de mariée, vous allez découvrir tout un monde nouveau, et le vocabulaire qui va avec ! Si vous êtes comme moi, il y a fort à parier que vous hocherez la tête d’un air pénétré quand la vendeuse vous parlera, pour googler « leavers » dès qu’elle aura le dos tourné. On vous fait gagner du temps : voici le petit glossaire indispensable de la robe de mariée.

Crêpe georgette : tissu léger, souple, à grain plus ou moins marqué. Pour la petite histoire, il doit son nom à une célèbre couturière parisienne, Madame Georgette de la Plante.

Dentelle de Calais : vous l’entendrez souvent, car c’est l’une des dentelles préférées des futures mariées, prisée pour sa délicatesse. Aujourd’hui une marque déposée, l’appellation Dentelle de Calais® est exclusivement réservée à la dentelle fabriquée sur des métiers Leavers par les maîtres dentelliers de Calais et de Caudry, selon un procédé unique de nouage entre la chaine et la trame. 

Dentelle Chantilly : brodée très finement avec un fil noir, c’est la plus délicate des dentelles. 

Dupion de soie (ou soie sauvage) : tissé avec le fil de cocons doubles (lorsque deux vers à soie ont tissé le même coton), c’est un tissu qui présente un aspect irrégulier et authentique

Gazar : rare et luxueuse, cette étoffe de soie est à la fois d’une grande finesse et d’une belle tenue. Introduite dans la Haute Couture par Cristobal Balenciaga, elle est synonyme d’un raffinement absolu.

Guipure : on la confond souvent avec une dentelle, mais la guipure est en réalité une broderie sans fond dont les motifs sont liés entre eux. Plus épaisse et plus lourde que la dentelle, elle permet d’insuffler de la tenue à des robes de mariée champêtres.

Mikado de soie : soie naturelle possédant une texture légèrement granuleuse. Plus rigide, elle apporte beaucoup de tenue au vêtement.

Mousseline de soie : étoffe d’une infinie légèreté, qui amène de la transparence et de la grâce à la robe.

Plumetis : le point le plus utilisé par les brodeuses, le point de plumetis est une broderie en relief que l’on réalise sur une étoffe fine ou un tulle. Raffiné et délicat, il trouve notamment sur des voiles de mariée.

Satin de soie : originaire de Chine, cette étoffe fluide, fine et brillante sur l’endroit et mate sur l’envers, doit sa texture soyeuse à son tissage particulier. Elle convient particulièrement bien aux robes glamour et rétro style années Folles.

Tulle de soie : le plus aérien des tulles, il est d’une finesse et d’une souplesse exceptionnelle. On l’utilise pour les jupons, mais aussi les voiles de mariée. Né à Nothingham en 1808, le tulle de soie Bobin est exclusivement tissé sur des métiers Bobin.

À la recherche de votre robe de mariée ? Prenez votre RENDEZ-VOUS EN LIGNE pour rencontrer nos équipes de spécialistes.