Pour améliorer votre expérience et analyser la navigation sur notre site, nous utilisons des cookies. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. En savoir plus >

assurance

Parce qu'on ne sait jamais...


Il est vrai que le sujet ne fait pas rêver. Il effraie même. Cependant, personne n’est jamais à l’abri d’un incident et l’assurance vous permettrait de limiter les pertes financières. Les pertes garanties peuvent être liées à l’annulation du mariage, à son report ou à son transfert dans un autre lieu pour des raisons totalement indépendantes de votre volonté. Voyons plus en détails ce qui est pris en compte ou non dans le contrat.

Les évènements garantis

 

Touchant les personnes directement :
Décès accidentel, accident ou maladie grave, après avoir été constatés par avis médical pour le fiancé, la fiancée, leurs frères et sœurs, ascendants et descendants, complications de grossesse imprévisible de la future mariée.

 

Provenant de phénomènes extérieurs :
Indisponibilité des locaux (incendie, de dégâts des eaux, de tempête…), blocage des axes de circulation, deuil national, émeutes et autres mouvement survenant dans les 30 jours précédant la réception et ayant une influence directe sur le déroulement du mariage, grève des transports, carences d’un prestataire.


Les évènements non garantis


Refus du fiancé ou de la fiancée de se marier, manque de moyens financiers, 2tat physique ou psychologique défaillant, existant déjà chez les assurés et empêchant le mariage, les réceptions en plein air ou dans des structures temporaires (cependant parfois prise en charge avec le paiement d’une prime additionnelle), absence d’une personne ayant le statut d’assuré, tout acte volontaire ou délictuel.

 

Les personnes concernées

Les contractants
Les futurs mariés (ils peuvent souscrire à tout moment, au moins 30 jours avant le mariage) et tout autre individu pouvant assurer le mariage : parents, beaux-parents, oncle, tante…

Les personnes assurées
Les futurs mariés, évidemment, les enfants de ces derniers, les parents du futur marié et de la future mariée, les grands-parents, âgés de moins de 80 ans et tout autre individu signalé dans le contrat, âgé de moins de 80 ans et dont l’absence viendrait perturber le déroulement du mariage, entrainant son report ou son annulation.

 

Calcul de la prime


La prime est calculée selon la tranche dans laquelle se situe le montant total de votre mariage selon ce que stipule le contrat d’assurance.
En général, les frais pris en compte, sur justificatifs, concernent les éléments importants de l’organisation : le traiteur, la location de la salle, la location de matériels et équipements divers, le personnel, le voyage de noces, la location de voiture (ou autre), la robe de mariée, les impressions de touts les éléments de papeterie (faire-part, invitations, menus…), l’animation musicale.


Le coût de l’assurance


Pour savoir combien l’assurance vous couterait, calculez entre 2 et 3% du budget total du mariage. Evidemment, plus vous paierez pour des clauses supplémentaires, mieux vous serez assurés contre tout type de risques.